retour

Oberhaslach (F-67),
3e exposition maquettes,
16 et 17 mai 2009.

Org : Mairie d’Oberhaslach et Freddy AMANN



Participants : Gérard et Bernard.

Nous avions été enchantés de cette petite expo située dans le cadre d’un petit village typiquement Vosgien, lors de notre précédent déplacement en 2004. Et c’est également pour le plaisir de retrouver notre ami Freddy que nous n’avions pas vu depuis une paire d’années.

Un peu d’histoire… Le nom "Haslach" provient du cours d'eau de la Hasel (Haselbach) dont la première mention connue date de 817 (Rivolus Hasla). Dès 1216 apparaît le nom latin d'OBERHASLACH, Hasela superior, devenu en 1389 Oberhaselahe. Le territoire était déjà fréquenté à l'époque Romaine. Ce fait est prouvé par la découverte de pierres tombales romaines du 2° siècle après J.Christ, découvertes en 1937 et en 1973. Il fut d'abord habité par les celtes, puis les gallo-Romains, les Alamants et les Francs après 496. Le village a appartenu à un moment donné à l'évêché de Strasbourg et dépendait alors de l'administration du Seigneur de Ochsenstein.
Au cours de diverses guerres le village fut presque entièrement détruit à maintes reprises (au l5ème siècles par les Armagnacs et au l7ème siècle par les Suédois). C'est ainsi qu'en 1660 le village ne compta plus qu'une vingtaine d'habitants qui se réfugièrent en forêt. Le repeuplement se fit par des gens venus de la Germanie et de Suisse principalement.
Curiosité : Le Chateau du Nideck : La première mention du château date du 17 avril 1264. La famille de Müllenheim entre en possession d'une moitié du château à la suite d'un partage et le gardera jusqu'en 1509. En 1636 un grand incendie entraîne la destruction définitive du château. Il s’agit en fait de deux châteaux nettement distincts qui sont le résultat d'un partage familial dont une charte datant de 1336 serait le seul témoignage. Les deux châteaux du site occupent l’extrémité d’une crête de 534 rnètres d’altitude qui domine la vallée de la Hasel.


Départ tôt le samedi matin, la route vers l’Alsace nous est bien connue maintenant, étant la région de France où nous avons le plus exposé. Accueil sympathique, comme toujours dans cette région magnifique, salle de dimension moyenne, bien agencée et bien éclairée, cadre chaleureux. La plupart des exposants sont des régionaux, et quelques têtes connues depuis pas mal d’années. Montage du stand suivant nos critères habituels : présentation, éclairage, identification du club, ordinateur.

Même si on se dit qu’on a déjà vu beaucoup de choses, nous sommes toujours étonnés et surpris par l’une ou l’autre réalisation étonnante, et c’est tant mieux !. Ce fut encore le cas ici, notamment avec ce grand ensemble diorama au 1/87 véhicules civils d’un club de Mulhouse, s’étendant sur plusieurs mètres. Si on peut lui reprocher d’être trop « propre », un peu artificiel, il n’en est pas moins rempli de détails, de vie et est une réalisation bien complète : société de transport, caserne de pompiers moderne, scierie, coin agricole, engins de levage, centrale à béton, ….Bref, de quoi occuper une paire d’heures à décortiquer le tout. Deux réseaux de train de très bonne facture ; des locos aux dimensions généreuses, entièrement faites « main » évidemment ; des bateaux RC (sans plan d’eau) avec des modèles peu courant (péniches); un stand « Racing » avec formules 1 et camions de team ; du camion, australien et ancien; des petites machines à vapeur surprenantes ; un moteur entièrement fait maison et fonctionnant à l’éthanol (un bruit d’enfer !!) ; du recyclage de palettes en bois pour faire de belles petites maison ; et bien sûr les incontournables et toujours passionnantes réalisations de Freddy, LE spécialiste européen du convoi exceptionnel et du camion fonctionnel au 1/24. Et, en extérieur, une démonstration de voitures RC.





Bref, une petite expo enrichissante, pas très loin de chez nous (230 km), et un bon petit week-end détente. Et cette fois, pas d’anecdotes particulières, nous avons été sages et sans reproches. Si, si, on sait le faire !!



L'album photo complet (et 3 vidéos) ici
Bernard



retour haut de page

retour